La « nouvelle » extrême-droite.

(il fallait bien donner un titre à ce court billet…)

J’observe sur Bordeaux depuis plus d’un an maintenant un phénomène qui m’inquiète de plus en plus : l’infiltration de nombreuses associations ou organismes des milieux écolos, alter-mondialistes et/ou proches de la gauche, de l’extrême-gauche voire des libertaires, par des membres de collectifs, formels ou informels, qui servent de passerelles à l’extrême-droite et à ses idées.

Ces personnes se présentent comme « humanistes », « démocrates », « militants de gauche » et parfois même « libertaires »… Ils sont membres ou proches de l’UPR, des Gentils Virus ou de la récemment découverte Révolution des Grenouilles, et portent aux nues Etienne Chouard, Michel Collon ou Pierre Jovanovic. Ils aiment partager des vidéos de Soral ou de Dieudonné, et leurs sources d’informations se trouvent sur des sites conspirationnistes et complotistes comme les Moutons Enragés, le Grand Soir, le Cercle des Volontaires, Agence Info Libre, etc.

Leur argumentation et leur seule défense quand on les questionne sur leur absence de positionnement politique clair sont la sacro-sainte liberté d’expression, qui leur permet de diffuser tout et n’importe quoi – surtout du n’importe quoi d’extrême-droite – et le fait d’accepter de parler avec tout le monde, et donc même avec la dernière des ordures raciste/homophobe/sexiste/complète-avec-ce-qui-te-fait-gerber.

Ils sont le nouveau visage de l’extrême-droite, beaucoup plus dangereux que le FN !

Deux captures d'écran faites sur le site d'Etienne Chouard,égérie de ces gens qui veulent parler avec tout le monde.

Deux captures d’écran faites sur le site d’Etienne Chouard, égérie de ces gens qui veulent parler avec tout le monde (oui je sais, égérie s’applique généralement à une femme, mais sur ce blog, le genre, on s’en fout !).

Je vous invite donc à aller lire le texte diffusé par la CNT59 en lien ci-dessous, en guise d’avant-goût au billet que je compte consacrer prochainement – merci les congés payés ! – à la façon dont ils opèrent localement.

On ne discute pas avec l’extrême-droite ni avec le fascisme : on les détruit !

Les amitiés fascistes d’Alternatiba-Lille

Un festival des alternatives sociales, économiques et écologiques dénommé « Alternatiba » est en cours de préparation à Lille. Ce festival est prévu pour les 4 et 5 octobre 2014. De nombreuses personnes et organisations lilloises ont été sollicitées pour y participer.

Dans un premier temps, l’union locale CNT de Lille et le syndicat CNT éducation 59/62 s’étaient montrés intéressés par le projet.

Mais, dans un second temps, ayant été alertée de la présence au sein du collectif de coordination d’Alternatiba-Lille de plusieurs membres d’un mouvement proche de l’extrême droite (et l’assemblée plénière extraordinaire d’Alternatiba organisée suite à cette alerte ayant refusé de s’en défaire), la CNT a décidé de se désengager totalement du projet.

D’autres personnes et organisations initialement parties prenantes ont fait le même choix. Une campagne de boycott du festival (s’il a lieu) est à l’étude. Plus d’infos ici prochainement…

Lire la suite ici (…)