Groupe des Lycéen-ne-s Autonomes et Libertaires.

Après la création du collectif antifasciste Le Pavé Brûlant, souhaitons la bienvenue au GLAL, le Groupe des Lycéen-ne-s Autonomes et Libertaires. Ils et elles m’ont demandé s’il m’était possible de diffuser leur texte de présentation, et c’est avec grand plaisir que j’ai répondu par la positive. Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons lutter contre la gangrène réactionnaire bordelaise.

Vous trouverez donc leur texte ci-dessous, tel que je l’ai reçu. Il s’agit de leur texte ; peu importe si je n’adhère pas à tous les points ou à certaines formulations (notamment ce passage sur « Débila » que je trouve personnellement un chouïa sexiste, mais je pense que cela tient plutôt de la maladresse…). Mais je ne suis ni leur père, ni leur professeur et l’on n’est jamais « parfait » quand on commence à militer, moi le premier. À chacun de choisir comment il ou elle veut lutter.


 

glal

Depuis la rentrée des Lycées, suite à certains événements (je pense là au drame de la ZAD du Testet, de la répression policière qui en a suivi, les blocus lycéens et autres..), nous sommes quelques-uns-es dans le même Lycée à avoir pris conscience de la réalité et la gravité des choses. Nous en sommes parvenus à créer un groupe anarchiste visant à regrouper les lycéens et lycéennes ayant les mêmes idéaux ou bien de les « initier ».

Nous pensons qu’il est grand temps de s’informer et de regarder autour de soi. Il est plus que jamais nécessaire d’arrêter de regarder Débila et compagnie à la télé. Nous trouvons exaspérant le fait que la jeunesse d’aujourd’hui se sente plus concernée par l’arrestation de Débila que par la mort d’un militant. C’est pourquoi nous avons pris l’initiative de nous regrouper sous le nom de GLAL pour Groupe Lycéen Autonome et Libertaire, pour fonder quelque chose de sérieux, et faire comprendre à notre jeunesse qu’il y a des choses, des actes, des faits un milliard de fois plus graves que John et Marie qui se sont séparés dans les chtis à Babylon. Que se soit par un journal édité par nous mêmes, des confs, des débats ou des concerts nous utiliserons tous les moyens nécessaires pour aboutir à nos buts.

Nous souhaitons une génération unie et soudée, consciente, mature et prête à se battre pour ses convictions ou pour défendre ses propres intérêts.

Pour ce faire, il ne faut pas que notre projet reste au stade d’une ville (Bordeaux) ou d’une Région mais bien au plan national. C’est à l’initiative de chacun-e de former son propre groupe dans son propre bahut ! (Je sais que nous visons vraiment haut mais il nous faut cela pour que notre projet fonctionne et nous sommes bien déterminés).

Nous avons pris exemple sur certains modes de fonctionnements d’organisations pour nous structurer. Nous utiliserons un schéma HORIZONTAL. Personne n’est supérieur à personne, (l’une des bases de la mouvance libertaire) enfin bref, rien de nouveau pour ceux qui sont déjà dans le militantisme !

Il est aussi important de comprendre que nous n’avons rien à voir avec  les syndicats lycéens, nous ne sommes pas institutionnels, cela s’apparente pour nous à de la collaboration avec le gouvernement. Et cela ne nous viendrait jamais à l’esprit de se conformer à l’Etat. Même si nous reconnaissons et comprenons certaines luttes menées par des syndicats comme FIDL sur les lycéens sans  abris.

De plus, nous dénonçons racisme, sexisme, fascisme, autoritarisme, discriminations et inégalités en tout genre.

Nous sommes pertinemment conscients que le fait que nous soyons libertaires peut gêner plus d’un-e et nous empêcher d’avancer mais nous prenons le risque car nous y croyons !

Nous venons de voir le jour et nous croyons dur comme fer en nos idées.

Parce que nous sommes motivé(e)s.

Parce que la lutte c’est ici et maintenant.

Parce que l’Etat réprime, divise, mène un chemin d’injustice, nous crache en pleine face chaque jour.

Parce que nous nous sommes levé(e)s devant la réalité.

Parce que croire en des idées, ça n’est pas compliqué.

Lycéen, Lycéenne,

Lève-toi !

« Tu sais ce qu’on dit, au pays des aveugles, les
borgnes sont Rois .» D. Saez

Contact :
glal33 [at] outlook.fr
Page Facebook