Deux SDF virés d’un colloque sur le mal-logement.

6000€, c'est le montant de l'oragnisation de ce colloque ?

Dans le cadre des journées nationales Solidarité Logement, plusieurs associations et agences immobilières se sont retrouvées samedi 8 novembre à l’Athénée Municipal de Bordeaux pour parler du mal-logement autour de la fondation I Loge You.

 

6000€, c'est le montant de l'oragnisation de ce colloque ?

6000€, c’est le montant de l’organisation de ce colloque ?

 

Mais pendant que la fondation I Loge You recevait 6000€ de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (cette dernière étant partenaire de la première. Et les partenaires sont nombreux !), les mal logés, ou plutôt les pas logés installés devant les portes de l’athénée municipal se faisaient virer

Pendant l'interview d'Ariane Massenet, ça bouge au fond à gauche. (© Xavier Ridon - Radio France)

Pendant l’interview d’Ariane Massenet, ça bouge au fond à gauche.
(© Xavier Ridon – Radio France)

 

Alors que le journaliste de France Bleu interroge la marraine de ces journées, une personne (employé de la mairie, organisateur du colloque ?…) intervient pour demander à deux personnes SDF d’aller poser leurs carcasses de pauvres plus loin.

« Y’a personne qui dort ici en principe » entend-on de la bouche de l’évacuateur. Faux. Depuis toujours, nombreux sont les sans domicile qui passent la nuit devant l’athénée municipal. Pour preuve, on peut se rappeler de la mort de l’un d’entre-eux en 2009, décès à la suite duquel notre crâne luisant d’Alain Juppé était venu inaugurer une plaque commémorative « aux morts de la rue ».

 

Ces fondations soi-disant solidaires ne servent qu’à brasser du fric et à flatter les egos de petits bourgeois comme Alexandre Jardin ; et les politiques ne pensent qu’à leur situation personnelle et n’accordent un semblant d’intérêt qu’envers leurs potentiels électeurs.

Hypocrisie habituelle et dégoûtante puisque cinq ans plus tard on traite les personnes à la rue avec le plus grand mépris en leur enjoignant d’aller se montrer et mourir ailleurs, toujours plus loin des centres villes. Hypocrisie et comportement dégueulasse quand partout en France les expulsions sont de plus en plus nombreuses. Mais I Loge You travaille main dans la main avec les expulseurs, les professionnels de l’immobilier.

Crevez bourgeois !


D’après l’article de France Bleu Gironde.