Christianophilie à la bordelaise.

On voit des cathos partout.

En ces temps de laïcité républicaine exacerbée où l’on demande aux religions, religieux et adeptes de faire montre de moins d’ostentation quant à leurs croyances, une fière métropole chrétienne résiste toujours et encore : Bordeaux la croisée.

Après avoir été cantonné pendant vingt ans dans l’espace clos du Jardin Public, le chemin de croix – jeu de rôle sado-masochiste mais sans les coups de fouet, la couronne plantée dans le front ni les clous dans les poignets et les chevilles – a eu lieu en ce mois d’avril 2015 en plein centre ville.

Les organisateurs auront eu beau se défendre de tout prosélytisme, on a toutefois pu assister à des prêches sonorisés en place publique. Jésus crache ses watts et si ça te plaît pas, c’est à toi de dégager de la rue.

Mais quoi d’étonnant après tout ? Rappelons-nous le dernier défilé sonorisé des guerriers de Jésus qui avait fini en concert évangélisateur place de la Victoire.

Avec Juppé c’est open bar et buffet à volonté pour les chrétiens ! Par contre les musulmans, merci de ne pas sortir de la jolie mosquée que le père Alain vous a promis.

Une petite prière place de la Bourse :

catho1

Une traversée de la rue Sainte-Catherine :

catho2

Nouvelle pause prière place Saint-Projet :

catho3

Et un finish à la cathédrale Saint-André, juste en face de la mairie :

catho4